L’être humain a une tendance naturelle à demeurer dans les situations où il se sent confortable. Ce qui est tout à fait normal à mon sens. Sauf que lorsqu’il est temps de passer à autre chose, de bouger ou de changer, alors l’univers utilise un moyen simple pour me conscientiser, c’est ce que j’appelle : le «divin inconfort».

Lorsqu’il est temps de bouger, le «divin inconfort» nous place dans des conditions plus difficiles, parfois désagréables ou inintéressantes. L’univers désire, à travers ce processus, vérifier jusqu’à quel point nous allons continuer à accepter ce qui ne nous convient plus ou si nous allons prendre le risque de faire les changements qui s’imposent.

Plusieurs personnes ont une tolérance accrue au «divin inconfort». Malgré tous les signes que leur donne la vie, ils persistent et continuent de vivre dans des situations difficiles.

Il faut comprendre que le «divin inconfort» se présente à nous pour nous donner le petit coup de pouce qu’il nous manque pour aller vers ce qui est le mieux pour nous.

Bien souvent, changer nous effraie. Nous préférons rester dans ce nous connaissons plutôt que d’avancer vers l’inconnu.

Alors, si le «divin inconfort» était le tremplin qu’il nous fallait pour quitter nos vieilles habitudes et aller de l’avant.

Si nous acceptions de voir ce processus comme une aide de l’univers au lieu d’un obstacle à notre bonheur. Et si le bonheur réel se trouvait dans le dépassement de nos peurs et de notre routine?

Pour ma part, le «divin inconfort est maintenant perçu comme un doux réveil et un appui vers une vie meilleure.